Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SAINT-OUEN-SUR-ITON (61300): le village aux cheminées en tire-bouchon

blog d'informations de la commune de Saint Ouen sur Iton

Le court de tennis a été rénové

Construit en 1985, le court de tennis communal, situé rue du clos de l'Iton commençait à subir les assauts du temps et il était difficile pour les joueurs de jouer sur un court âbimé par l'usure. Aussi, la municipalité a décidé de rénover entièrement ce court de tennis qui est géré par l'association du tennis de l'Iton, présidé par Michel Courmarcel. Au mois d'août, une entreprise spécialisée du Loir-et-Cher a entrepris la rénovation du quick du court de tennis. Durant une semaine, la réfection a été refaite avec l'injection d'un béton poreux revêtu d'une résine spéciale permettant l'évacuation de l'eau. D'un montant d'environ 27 000 € TTC, ces travaux de rénovation ont été financés par la commune. " Merci au conseil municipal pour la rénovation du tennis, en souhaitant qu'il reste propre longtemps et qu'il y ait encore plus d'adhérents de la commune et des alentours " a souligné Michel Courmarcel. L'association du tennis de l'Iton est composée d'une cinquantaine de joueurs. Les tarifs sont inchangés depuis 5 ans. Comme l'explique Joël Brunet, maire: " C''est fait, le terrain de tennis a été rénové. Il en avait besoin après 25 ans d'existence. C'est un de nos projets électoraux et cette réfection va convenir aux besoins du club. Merci à Michel Courmarcel qui a rénové les panneaux et qui a suivi les travaux ". L'assemblée générale a lieu chaque année en mars.

Pratique: association du tennis de l'Iton: tarifs: commune: moins de 15 ans et 15 à 18 ans: 20 € (hors commune: 30 €); famille: commune: 38 € (hors commune: 53 €); couple: commune: 30 € (hors commune: 42 €). Pour les nouveaux adhérents, prévoir une caution de 4 € par badge et 30 € pour la clé du court. Renseignements: 02 33 24 32 50 ou 02 33 24 23 71.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article